L'OR DU TEMPS

L'OR DU TEMPS près de chez vous

Bijouterie l'Or du temps à Bergerac votre spécialiste en bijouterie, joaillerie, réparation et transformation de bijoux.

Horaires

Lundi à jeudi
Vendredi, samedi 9h30-12h 14h30 à 18h45

Notre ambiance

Notre blog

La boutique

 



L'or du temps

 
BIJOUTERIE - JOAILLERIE - HORLOGERIE
or du temps logo
Véronique et Laurent WALLEZ

or du temps situation
BIJOUTERIE - JOAILLIERIE

Réparation et Tranformation de Bijoux

alexander fuchs100 baccarat100 arthus bertrand100 alain clozeau100 alain roure100
  frey wille100 ponce100  
or du temps
HORLOGERIE
Réparation toutes marques
(Rolex, Breitling, Omega, ...)

boccia100 michel-herbelin longines100 lip
pequignet rado100 victorinox

or du temps vitrine

A votre service en toute discrétion

Reception
 





Le Platine

 

Pourquoi choisir des bijoux en platine? 

Le Platine est un métal rare. 30 fois plus rare que l’or, il est le métal le plus précieux. Totalement pur, les bijoux sont réalisés à 950/000 de Platine. 

Il est aussi plus dense que l’or ce qui explique qu’il soit un peu plus cher. 

Malléable et inaltérable, il est résistant à toutes épreuves. Il n’y a pas de perte de matière lors d’un choc. Cependant on évitera les pièces trop fines à cause de la souplesse du métal et de la déformation possible. 

Pour les personnes à tendance allergique, vous pourrez porter sans problème des bijoux en Platine. Il est anallergique. Pour preuve, on le retrouve souvent dans le monde médical pour les prothèses ou les instruments chirurgicaux.

Enfin, il a une couleur unique, douce et neutre. Ce métal naturellement blanc renvoie une douce lumière bleutée et met en valeur les diamants qui peuvent sertir le bijou. 

Inaltérable, rare, éternel... tel est le platine.

 



Les différents profils d’alliances

- LE FIL ROND : il est idéal dans les petites largeurs (inférieur à 2mm de diamètre) au-delà il commence à être inconfortable.

- LE JONC PARISIEN: c'est le GRAND CLASSIQUE ! Bombé sur le dessus, il est aussi bombé à l'intérieur pour un confort optimisé. Agréable à porter, il se marie aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Il est déclinable dans de multiples largeurs (du 1,5mm au 8 mm)

- LE DEMI-JONC : plus léger que le jonc confort, il est plat à l'intérieur et bombé sur le dessus tel une demie lune. Il se décline en plusieurs largeurs allant du 1,5mm au 8 mm.

- LE RUBAN PLAT : tous les côtés sont plats pour un style moderne et intemporel. Il se décline de la largeur 2mm au 10 mm. 

- LE RUBAN CONFORT : plat sur le dessus, il est bombé à l'intérieur et très confortable ! Pour un style encore plus masculin, pourquoi ne pas le réaliser avec un effet de matière (mat ou brossé). Il est déclinable en plusieurs largeurs (2mm au 10 mm)

- LE RUBAN BOMBÉ, c'est la base du ruban plat avec un léger bombé sur le dessus. Il se en plusieurs largeurs du 2 mm au 10 mm. Il va aussi aux hommes qu'aux femmes.

 

Vous n'avez plus qu'à choisir !

 



Les différentes finitions

Poli : finition lisse et brillante 

Mat : le métal est légèrement brossé pour ne plus être lisse et brillant. Cela donne un aspect un peu plus masculin et brut aux bagues

Sablé : La finition mate sablée se procure en projetant du sable de fine à forte pression sur le métal.  La bague a ainsi  un aspect granuleux de petit grain de sable. De beaux jeux de lumière apparaissent sur cette finition tel un effet pailletté.

Rayé : le métal va être brossé de manière plus appuyée que pour l’aspect mat. Ainsi des stries vont ressortir 

Martelé : Cet effet consiste à venir taper le métal et faire apparaître plusieurs petits chocs ! Cela donne un aspect brut très original !

Lapidé : le lapidage est une technique visant à créer des stries dans le métal et reproduire des dessins tout le long du corps de bague. Il crée un jeu de lumière. Certains dessins imitent à la perfection le diamant.

 



Les différents types de sertissage

Le sertissage est la technique de fixation des pierres précieuses ou des pierres fines sur les bijoux. On appelle aussi cette étape la mise en pierre. Il en existe plusieurs. 

Le plus connu est le serti griffes. C’est la technique de sertissage qui met le mieux les pierres en valeur. Il peut y avoir de 2 à 8 griffes. Les griffes sont rabattues et boulées pour maintenir la pierre. Il est souvent utilisé pour les solitaires.

Le serti rail est souvent utilisé pour les alliances. Les pierres sont fixées entre 2 rails parallèles.

Le serti clos consiste à ceinturer la pierre de métal. 

Le serti grain se rapproche du serti griffe. Il est utilisé avec de très petites pierres et un grain peut maintenir plusieurs pierres. Cela donne un effet pavé avec de très belles finitions.

Le serti de masse se fait sur une surface arrondie. La pierre est intégrée dans la masse du métal et le métal extérieur est rabattu sur la pierre, ainsi cette dernière se retrouve à fleur de métal.

Le serti barrette est très élégant car il laisse visible le profil de la pierre. Un peu comme le principe du serti rail, les pierres sont fixées côte à côte entre 2 barrettes de métal.



 



Les différentes pierres précieuses

Une multitude de pierres existe. Il faut différencier la pierre fine de la pierre précieuse. Les pierres précieuses sont au nombre de 4 : le rubis, le saphir, l'émeraude et le diamant. Elles se caractérisent par leur dureté, leur rareté et leur pureté. Les pierres fines sont quant à elles des gemmes issues de gisements de minéraux donc forcément naturelles. Autrefois appelées pierres “semi-précieuses”, elles se déclinent dans des couleurs, des tailles et des formes différentes. Certaines plus rares que les pierres précieuses peuvent être plus onéreuses. Les gemmes sont par définition des pierres transparentes (qui laisse passer la lumière) et taillables.

- La pierre blanche par excellence est le diamant. Mais le diamant peut aussi être d'une autre couleur comme le diamant noir. Sa teinte noire est dûe à la présence d'inclusions de graphite ou d’hématite. Le diamant noir est très mystérieux.

- L'Aigue-marine est de teinte bleu clair presque cristalline. Elle est très raffinée.

- La topaze est une pierre fine. Sa couleur varie d'un bleu très clair à un bleu profond mais la plupart du temps, on l'apprécie pour sa couleur “Swiss blue” qui évoque la couleur d'un lagon.

- Le Saphir par définition est d'un beau bleu profond. Cependant, il existe des saphirs dans de nombreuses couleurs telles que le rose, le jaune, le violet... Cette pierre précieuse est très appréciée en haute joaillerie.

- L'améthyste est une pierre fine tout comme la topaze. Elle est d'une très belle couleur violette intense.

- La tourmaline est une pierre fine. Nous vous la présentons en rose mais elle existe dans d'autres coloris tels que le noir ou le vert.

- Le Grenat est une pierre fine d'une magnifique teinte rose-pourpre.

- Le Rubis est la pierre précieuse rouge par excellence. Ils comptent parmi les plus convoités au monde.

- La Citrine est une pierre jaune de la famille des quartz microcristallins. Elle se décline du jaune au oranger.

- Le Péridot est une pierre fine de la variété des olivines. Il arbore une couleur entre le vert tilleul et le vert olive.

- L'Emeraude est une pierre précieuse d'un vert intense. Tout comme le Rubis ou le Saphir, elle est très convoitée en haute joaillerie.

 



L’origine de la bague de fiançailles 

 

La coutume d’offrir un bague de fiançailles remonte à l’antiquité romaine. 

À cette époque, elle était représentée par un anneau en fer, symbole de l’amour sans fin. 

 

Au moyen âge, l’homme ET la femme échangeaient un anneau simple en guise de fiançailles. 

 

Il semblerait que la première femme à avoir porté une anneau avec des pierres précieuse, soit Agnès de Sorel (1422-1450), la maîtresse de Charles VII. C’est à partir du XVème siècle et plus spécifiquement en 1477 que le diamant arbore les bagues de mariage. En effet, c’est à l’archiduc Maximilien de Habsbourg que nous devons cette tradition du solitaire, bague qu'il choisit pour sa future épouse Marie de Bourgogne. 

Considéré comme une pierre très résistante, le diamant est représentatif de la fidélité conjugale.

 

À la Renaissance, les bagues de fiançailles deviendront plus travaillées et accompagnées de nombreux diamants.

 



Les poinçons

 

Comment différencier un bijou en or blanc, en argent et en platine ? 

En bijouterie, chaque bijou est porteur d’un poinçon (un petit logo), qu’il soit  en or, en argent, en platine…. Ce logo permet d’authentifier un bijoux et surtout d’identifier sa composition. Le poinçon est un petit outil utilisé pour apposer une marque sur un bijou.

Il existe 2 types de poinçons : 

  • le poinçon de maître, qui est propre à chaque fabricant. Il est soit de forme ovale soit en losange

  • Le poinçon de titre (ou de garantie) est représenté par un dessin ou des lettres et détermine la composition du bijou. 

Ainsi vous pourrez faire la différence entre un bijou en or 18 carats ou en or 9 carats mais aussi en tout autre métal. 

Les principaux poinçons sont :

  • la tête d’aigle pour l’or 18 carats

  • le trèfle pour l’or 9 carats

  • la tête de loup pour le platine

  • la minerve pour l’argent

L’emplacement du poinçon varie en fonction du type de bijou. Il peut se trouver sur les fermoirs des bracelets et colliers et sur une bague, à l’intérieur comme à l’extérieur.



 



Les différents Ors

Deux types d’ors existent dans le commerce, le 18 et le 9 carats. Quelles sont les différences entre ces 2 ors ?

Le 18 carats est aussi appelé 750/1000è car il est constitué à 75% d’or pur. A contrario, le 9 carat est constitué à 37,5 % d’or pur et on parle aussi d’or 375/1000è, c’est à dire qu’il y a plus d’alliage que d’or dans le bijou. L’alliage est essentiellement composé de cuivre et d’argent. 

Contenant plus de cuivre et d’argent, les bijoux en 9 carats sont plus cassants et s’oxydent beaucoup plus vite. Ainsi, il est impossible de refondre un bijou en 9 carats et très compliqué de le travailler à cause de sa fragilité. 

 

L’alliage permet d’apporter certainement propriété au bijou mais il permet aussi de lui donner sa couleur. 

Ainsi dans un bijoux en or jaune, vous aurez 75 % d’or (de couleur naturelle jaune) et le cuivre et l’argent seront présents équitablement dans les 25% restants. Si vous achetez un bijou en or blanc, vous aurez toujours 75% d’or pur (jaune) et l’alliage sera composé de plus d’argent que de cuivre. Inversement pour un bijou en or rose, le cuivre sera plus présent dans l’alliage que l’argent. 

 

Certes l’or 18 carats est plus cher mais il a une meilleure qualité, une meilleure longévité et il n’y a pas de risque d’allergie.

Un conseil, n’achetez pas un bijou en 9 carats en or rose à cause de l’oxydation du cuivre qui rend vite le bijou terne.



Le bijou et son histoire

C’est à la préhistoire que les premiers bijoux apparaissent. Des coquillages percés datés d’environ 75 000 ans seraient les plus anciens bijoux identifiés. Les premières parures étaient principalement constituées à partir de dents d’animaux et de coquillages. A la préhistoire, les matériaux les plus utilisés pour la conception de parures sont l’os, le bois, l’ivoire, ou encore les bois de cervidés. C’est seulement au néolithique que l’on voit apparaître les premières utilisations de perles. Les perles de l’époque étaient réalisées dans de l’os ou du coquillage.

Au début de l’antiquité, l’apparition du métal marque la véritable première révolution propre au domaine de la bijouterie. Avec la découverte de l’or, de nombreuses techniques d’orfèvrerie vont se développer. C’est alors qu’un grand nombre de bijoutiers voient le jour autour du bassin méditerranéen.

En Europe, ce sont les Celtes qui seront les premiers reconnus pour la qualité de leurs parures et de leurs bijoux. Les peuples précolombiens étaient culturellement attachés aux bijoux façonnés en or.

Par la suite et pendant plusieurs siècles, la mode des bijoux est restée relativement inchangée, souvent réservée à des usages codifiés. En France, avant la première guerre mondiale, les bijoutiers avaient l’habitude de sélectionner les pierres pour les bijoux et parures en fonction du rang du futur acquéreur. Et c’est grâce à la révolution industrielle que va véritablement se démocratiser le bijou. En effet, c’est la production en série qui va permettre de les rendre accessibles à tous. Dans la première moitié du XXème siècle, on assiste à un changement de matières dans la création de bijoux qui sont alors faits de métaux moins nobles tels que le fer, le cuivre ou l’aluminium. De plus, c’est aussi avec l’épanouissement de la femme dans la société que de nouvelles tendances plus stylisées vont émergées. 

Depuis le milieu de XXe siècle, trois secteurs se sont différenciés :

  • La joaillerie qui fabrique des pièces dans des métaux précieux 

  • La bijouterie fantaisie qui produit de nombreuses pièces en série, utilisant souvent des matériaux innovants et détournés

  • La bijouterie artisanale qui fabrique des pièces uniques en série limitée



Les alliances made in France chez l’Or du temps. 

 

Les alliances que vous trouverez en boutique sont forgées en France, au centre de Paris depuis plus de 100 ans. C’est un petit atelier où tous les corps de métiers de la bijouterie sont réunis pour créer des alliances uniques. Découpés au cœur du lingot, les anneaux (comparables à des rondelles de joint) sont façonnés, travaillés et polis à la main pour devenir le symbole de votre union. Fabriquées en or recyclé, se sont des alliances deux fois plus engagées : symbole de votre engagement mutuel et avec des matières premières de choix. Tous les diamants sont 100% certifiés et traçables pour répondre aux normes éthiques, environnementales et humaines. 

Les alliances sont sans soudure pour une solidité et une durabilité optimales. De plus, celles en or blanc contiennent 13% de palladium ce qui permet de maintenir la couleur tout au long de leur vie. 

De l’anneau classique, à l’anneau fantaisie, en passant par l’anneau bicolore ou avec des diamants, hommes et femmes trouveront leur bonheur. Un large choix d’alliances est à disposition, déclinable dans les 3 ors (or jaune, or blanc et or rose) et déclinable dans la largeur pour la plupart. Venez découvrir les 150 alliances de la collection Jules et Louise en magasin. 

Une taille ajustée et une gravure personnalisée viennent parfaire cet emblème du mariage. 



MONTRES LIP 

PARTENAIRE L'Or du Temps Bergerac






Bracelets Gigi Clozeau

Colliers Gigi Clozeau

 

 




Antica Murrina a été créée à la fin des années 1980 par les frères Voltolina . Les designers et les maîtres verriers s'associent pour concevoir des bijoux dans la lignée de la mode et s’ingénient à créer de nouvelles formes originales de verre et d’association de couleurs. Antica Murrina modèle le verre vénitien associé à d’autres matériaux tels la feuille d’or et d’argent sur différent type de montage : métal, argent, tissu. Une attention particulière est portée à l'harmonie des couleurs et le rendu final. ils sont réalisés à la main par les maîtres verriers



BAGUE BACCARAT MEDICIS

L'anneau en argent orné de cristal, poli en forme de pain de sucre, de la bague Médicis combine avec finesse pureté des lignes, élégance et simplicité.



 


Annonces et bons plans

En ce moment, L'OR DU TEMPS vous annonce :


Bergerac-ville

L'OR DU TEMPS

Le Platine

Panier

Aucun produit dans le panier